Systèmes DB+

freine-vapeur hygrovariable. La combinaison optimale de la sécurité et de l'écologie.


A partir de 2.20€ttc/m2 *

Remise sur quantité

Ajouter au panier

* Tarif soumis à conditions d'épaisseurs, de conditionnements, de quantités ou de transport.

02 33 25 43 76

Pro­tec­tion élevée contre les dégâts au bâtiment et les moisissures, même en cas d’ap­port d’hu­mid­ité im­prévu, grâce à la résis­t­ance hy­gro­vari­able à la dif­fu­sion.

Pro­tec­tion par temps hivernal, grâce à la valeur sd de 4m.

Redif­fu­sion par temps es­tiv­al, grâce à la valeur sd de 0,6m.

Grande résis­t­ance à la trac­tion.

Con­vi­ent à tous les iso­lants ther­miques en fibres (y com­pris aux iso­lants in­suf­flés).

Solu­tion éco­lo­gique pour l’étanchéité de l’en­vel­oppe du bâtiment.

Frein-va­peur et mem­brane d'étanchéité à l'air en car­ton, hy­gro­vari­able, avec arma­ture.

S’util­ise comme frein-va­peur et mem­brane d'étanchéité à l'air dans toutes les con­struc­tions ouvertes à la dif­fu­sion à l’extérieur pour les toits, pla­fonds ou murs, p.ex. en com­binais­on avec des écrans de sous-toit­ure pro clima SOLI­TEX ou pan­neaux en fibres de bois et MDF. Con­vi­ent aux con­struc­tions à toit plat et en pente ouvertes à la dif­fu­sion du côté extérieur. 

Pour les toits verts, les mem­branes IN­TES­ANA et IN­TELLO of­frent un plus grand po­ten­tiel de préven­tion des dégâts au bâtiment.
Pour des in­form­a­tions plus détaillées, con­sul­ter l'étude « Cal­cul du po­ten­tiel de préven­tion des dégâts au bâtiment de struc­tures d'isol­a­tion ther­mique dans la con­struc­tion en bois et en aci­er ».

  Tissu
Membrane carton collé avec un film en PE
Armature non-tissé d'armature en soie de verre
Propriété Réglementation Valeur
Couleur   bleu
Grammage NF EN 1849-2 190 ±10 g/m²
Epaisseur NF EN 1849-2 0,23 ±0,1 mm
Coeff. de résistance diffusion vapeur μ NF EN 1931 10 000
Valeur sd NF EN 1931 2,30 ±0,25 m
Valeur sd hygrovariable NF EN ISO 12572 0,60 à 4 m
Réaction au feu NF EN 13501-1 Euroclasse E
Force de traction max. longit./transv. NF EN 13859-1 550 N/5 cm / 420 N/5 cm
Allongement en traction longit./transv. NF EN 13859-1 5 % / 5 %
Résistance à la déchirure longitud./transv. NF EN 13859-1 70 N / 70 N
Durabilité après vieillissement artificiel NF EN 1296 / NF EN 1931 réussi
Résistance à la température   stable jusque +40 °C
Coefficient thermique   0,13 W/mK
Etanchéité à l’air NF EN 12114 effectué
Marquage CE NF EN 13984 existe

 

Conditionnement

Art. n° Code GTIN Long. Larg. Contenu Poids UE Récipient DOP
10081 4026639011039 100 m 0,75 m 75 m² 14 kg 1 24 Déclaration de performance
10082 4026639011046 100 m 0,9 m 90 m² 17 kg 1 24 Déclaration de performance
10083 4026639011053 100 m 1,05 m 105 m² 20 kg 1 24 Déclaration de performance
10084 4026639011114 50 m 1,05 m 52,5 m² 10 kg 1 42 Déclaration de performance
10085 4026639011060 100 m 1,35 m 135 m² 25 kg 1 24 Déclaration de performance
10086 4026639011121 50 m 1,35 m 67,5 m² 13 kg 1 42 Déclaration de performance
10087 4026639011343 50 m 1,7 m 85 m² 16 kg 1 42 Déclaration de performance
10088 4026639011077 50 m 2,75 m 137,5 m² 26 kg 1 20 Déclaration de performance
1: UE pro non disponible en quantité fractionnée


 

Conditions générales

La membrane pro clima DB+ peut être posée dans le sens longitudinal et transversal de la structure porteuse (p.ex. des chevrons), peu importe quelle face (imprimée ou non) est visible. Mais elle ne peut pas être tendue fortement. 
En cas de pose horizontale (dans le sens transversal de la structure porteuse), l’écart entre les éléments porteurs doit être limité à 100 cm. Après la pose, du côté intérieur, un lattis transversal avec un écart maximal de 65 cm doit soutenir le poids de l’isolant. Si lors de l’utilisation d’isolants thermiques sous forme de rouleaux et de panneaux, les raccords réalisés avec du ruban adhésif risquent de subir des charges de traction prévisibles, p. ex. à cause du poids de l’isolant, il convient d’ajouter une latte de soutien par-dessus le chevauchement collé. En remplacement, le ruban adhésif collé sur le chevauchement peut aussi être consolidé par des bouts de ruban adhésif collés transversalement à distance de 30 cm.

Les collages étanches à l’air sont seulement possibles moyennant une pose sans plis des frein-vapeurs. Evacuer rapidement l’excès d’humidité de l’air ambiant (p. ex. durant la phase de construction) par une aération systématique et constante. Les courants d’air occasionnels ne suffisent pas à évacuer rapidement du bâtiment les grandes quantités d’humidité dues aux travaux de construction ; installer éventuellement un déshumidificateur de chantier.

Pour éviter la formation de condensation, le collage étanche à l’air de la membrane DB+ devrait se faire immédiatement après la mise en œuvre de l’isolation thermique. Cela s’applique tout particulièrement aux travaux en hiver.

En complément avec des isolants insufflés
DB+ peut aussi servir de couche de retenue pour les isolants insufflés en tout genre. Son non-tissé d'armature veille à une forte résistance à la traction lors de l’insufflation. La pose dans le sens longitudinal de la structure porteuse offre l’avantage que le joint se trouve sur un support solide et est donc protégé.
Pour éviter la formation de condensation, l’isolant insufflé devrait être mis en place immédiatement après l’achèvement de la couche d’étanchéité à l’air. Cela s’applique tout particulièrement aux travaux en hiver.